Comment ajuster mes fixations de snowboard pour obtenir la meilleure performance ?

Bien choisir et ajuster ses fixations de snowboard est essentiel pour obtenir les meilleures performances et vivre une expérience optimale sur les pistes. Dans cet article, nous allons voir en détail comment ajuster vos fixations de snowboard pour vous assurer stabilité, contrôle et confort.

Le choix et le réglage optimal des fixations ont un impact direct sur les performances et le confort en snowboard. Des fixations mal ajustées peuvent entraîner une perte d’équilibre, un contrôle réduit et même des blessures.

Heureusement, il est facile d’ajuster ses fixations de snowboard soi-même pour un résultat optimal. Quel que soit votre niveau ou votre style de ride, passer quelques minutes à peaufiner le réglage de vos fixations vous permettra de progresser plus rapidement et de prendre plus de plaisir sur les pistes.

Dans cet article, nous allons donc voir en détail comment ajuster vos fixations de snowboard pour obtenir la meilleure performance. Nous aborderons :

  • Les différents types de fixations et leurs caractéristiques
  • Comment choisir les fixations adaptées à votre pratique
  • Les réglages clés : angle et position des fixations
  • L’importance du bon serrage des fixations
  • Quelques conseils d’entretien

Prêts à optimaliser votre matériel pour des sensations inédites sur les pistes ? C’est parti !

Comprendre les différents types de fixations

Avant de rentrer dans le détail des réglages, il est important de comprendre les caractéristiques des différents types de fixations existants sur le marché. Les fixations se différencient essentiellement sur 3 critères :

Le mode de fixation

Il existe 2 grands types de fixations :

  • Les fixations strap-in : ce sont les modèles historiques de fixations, qui maintiennent la chaussure grâce à des sangles/straps qu’il faut clipser manuellement avant chaque départ.
  • Les fixations strapless : plus récentes, ces fixations maintiennent le pied sans avoir besoin de clipser de sangle. La chaussure vient simplement se loger dans un système de coque, pour plus de facilité et de rapidité avant le départ.

La flexibilité

Les fixations ont des degrés variables de flexibilité :

  • Fixations souples : elles permettent un certain mouvement de la planche sous les pieds, pour plus de contrôle et d’absorption des vibrations dans les terrains instables. Elles conviennent aux styles de ride fluides.
  • Fixations rigides : elles maintiennent la planche et la chaussure fermement ensemble pour optimiser la transmission de la force dans les turns. Recommandées pour les riders à la recherche de performance pure.

Réglage des angles

Certaines fixations proposent des réglages d’angles par cran, d’autres sont totalement libres pour assurer un réglage sur-mesure de la position des pieds.

Cette flexibilité de réglage est importante pour adapter précisément ses fixations à son style de glisse.

Choisir la fixation adaptée à votre style de ride

Avec la diversité des modèles existants, le plus dur est souvent de choisir la fixation qui vous correspondra le mieux !

Voici quelques critères à prendre en compte en fonction de votre profil :

Débutant

Quand on débute en snowboard, mieux vaut privilégier des fixations qui offrent de la flexibilité et du confort :

  • Des fixations souples : elles pardonneront plus facilement les erreurs, amortiront mieux les irrégularités du terrain.
  • Des fixations strap-in : plus faciles à enfiler que les modèles strapless.
  • Un réglage angulaire simple : pas la peine de se perdre dans des réglages ultra-pointus dans un premier temps.

Rider intermédiaire

Le rider intermédiaire gagne à choisir des fixations offrant un maximum de polyvalence pour progresser dans diverses conditions :

  • Des fixations strap-in : l’habitude de clipser les sangles est vite acquise. Elles permettent aussi d’ajuster facilement la tension de maintien du pied.
  • Une flexibilité modérée : pour garder le contrôle dans les terrains variés.
  • Des réglages angulaires précis : le bon angle permet d’améliorer nettement fluidité et équilibre du rider.

Expert

Le rider de haut niveau doit optimiser à 100% la transmission de ses mouvements à la planche grâce à ses fixations :

  • Fixations rigides : la raideur accrue aide à sculpter le terrain et enchaîner les figures.
  • Réglages angulaires sur-mesure : pour aligner parfaitement la position des pieds avec son style de pilotage.
  • Des fixations strapless : pour un maintien ferme du pied et des enfilages/retraits ultra rapides.

Bien sûr, à chaque profil peuvent correspondre des préférences différentes. L’essentiel est de trouver le bon équilibre flexibilité/maintien et options de réglage en fonction de vos envies d’évolution.

Régler l’angle des fixations

Maintenant que vous avez choisi le modèle de fixation le mieux adapté à vos besoins, il est temps de passer aux fameux réglages d’angles !

Trouver le bon angle de vos fixations est un élément clé pour améliorer stabilité, équilibre et fluidité sur toute neige.

Voici les bases pour comprendre comment procéder :

Angle des fixations arrières

L’angle de la fixation arrière détermine l’ouverture entre vos deux pieds. Un angle trop faible augmente les risques de dérapages, tandis qu’un angle trop important nuit à l’équilibre.

Il est conseillé de commencer par un angle entre +15 et +21 degrés sur le pied arrière. Votre pied arrière devrait ainsi former un V légèrement ouvert avec le pied avant.

Cet angle peut ensuite être ajusté en fonction de votre morphologie et de votre style de glisse :

  • Augmentez l’angle si votre pied arrière a tendance à déraper vers l’extérieur dans les virages.
  • Réduisez l’angle si vous manquez d’équilibre ou si votre genou arrière à l’intérieur du virage est très plié.

Angle des fixations avant

Concernant le pied avant, la position naturelle se situe autour de 0 degrés, avec le pied pointé bien dans l’axe de la longueur de la planche.

Ici aussi des ajustements sont possibles :

  • Ouvrez très légèrement l’angle (+3 à +9 degrés) si votre pied avant a tendance à déraper vers l’intérieur.
  • Utilisez un angle négatif (jusqu’à -3 degrés) si vous avez besoin d’écarter davantage vos pieds pour garder l’équilibre.

Attention : évitez des angles trop fermés sur le pied avant (au-delà de -9 degrés), cela nuirait grandement à votre contrôle !

Comment tester vos réglages ?

Pour trouver le bon réglage, le mieux est de tester directement sur les pistes !

Equipez-vous de votre outil de réglage angulaire, et prenez le temps d’essayer méthodiquement différents angles de fixation avant et arrière.

Vous saurez avoir trouver le bon compromis quand :

  • Vous sentirez vos genoux bien alignés dans l’axe de vos fixations dans les virages
  • Vous n’aurez ni bride arrière qui dérape, ni bride avant qui vous fait dévier
  • Vous éprouverez une impression de fluidité et d’équilibre naturel dans votre pilotage

Il vous faudra sans doute 2 à 3 sessions de test pour trouver la position optimale. Une fois trouvée, prenez soin de bien noter vos réglages pour les retrouver facilement.

Vos angles de prédilection dépendront aussi du type de planche utilisée et de la largeur de vos positions de pieds, n’hésitez pas à recommencer les essais à chaque changement de matériel.

Ajuster la position des fixations

En plus du réglage angulaire, vous pouvez aussi jouer sur l’emplacement de vos fixations sur la longueur et la largeur de la planche :

Position longitudinale

La position longitudinale standard se situe au centre de la planche pour une répartition équilibrée du poids.

Mais il peut être intéressant de reculer vos fixations de 1 à 3 cm si :

  • Vous faites beaucoup de poudreuse et voulez déporter votre poids sur l’arrière
  • Votre type de planche est très large au niveau des spatules

A l’inverse, avancez vos fixations de 1 à 2 cm si :

  • Vous avez une planche directionnelle pour ride en poudreuse, afin de faciliter les changements de trajectoire
  • Votre planche est très large en taille, pour concentrer le poids sous vos pieds

Position en largeur

La distance entre vos deux fixations doit correspondre à l’écartement naturel de vos pieds, pour vous tenir dans une position alignée et équilibrée.

Pour trouver la largeur optimale :

  • Placez vos pieds sur les inserts de fixation de la planche, talons et pointes alignés
  • Faites des flexions profondes comme pour entamer un virage
  • Vos fixations doivent se trouver dans l’axe de la position naturelle de vos pieds
  • Ajustez ensuite de 1 à 2 cm vers l’intérieur ou l’extérieur selon vos besoins de stabilité

Une fois la position optimale déterminée, serrez correctement vos fixations pour les maintenir en place.

Serrer correctement vos fixations

Le serrage des fixations est un élément trop souvent négligé par les snowboardeurs. Pourtant, des fixations trop lâches augmentent les risques de blessures graves.

Pour vous assurer un serrage fiable de vos fixations, voici les bonnes pratiques :

Utiliser le bon outil

Chaque marque propose son outil de serrage adapté au modèle de fixation. Munissez-vous de cet outil spécifique plutôt qu’une clé classique.

Vous appliquerez ainsi le couple de serrage nécessaire en évitant d’endommager vos fixations.

Respecter les valeurs de serrage

Serrez vos vis de fixation jusqu’à 2-3Nm pour les fixations strapless, et 4-5Nm pour les fixations strap-in.

Attention à ne pas trop serrer sous peine de fissurer la semelle de votre chaussure ou le chassis de fixation !

Tester la solidité

Une fois vos fixations serrées aux valeurs recommandées, testez la solidité du montage :

  • Donnez des petits coups de talon dans la fixation
  • Posez votre main sur le nez/spatule de la planche et essayez de tordre la planche.

Si le montage tient bon sans jeu ni grincement, le serrage est optimal. Sinon, resserrez légèrement.

Vérifier régulièrement

En début et fin de session de ride, prenez l’habitude de contrôler visuellement et manuellement la solidité de vos fixations. Au moindre doute, resserrez-les avec l’outil adapté.

Mieux vaut prendre 1 minute pour cette vérification que de risquer une fixation qui lâche en pleine action !

Entretenir vos fixations

Pour vous assurer des fixations toujours optimalement réglées et parfaitement fonctionnelles, un entretien régulier est nécessaire :

  • Nettoyez régulièrement fixations et semelles de chaussures pour éliminer neige, boue et résidus abrasifs
  • Lubrifiez légèrement les parties mobiles avec un spray adapté
  • Vérifiez l’usure des sangles et changez-les si elles sont endommagées
  • Contrôlez visuellement qu’aucun élément ne présente de jeu, fissure ou déformation
  • Changez vos fixations tous les 100 jours de ride environ

Un entretien rigoureux vous permettra de maximiser longévité et performance de votre matériel.

Conclusion

Pour obtenir le meilleur de vos fixations de snowboard, choisissez un modèle adapté à votre niveau et style de ride.

Prenez le temps de régler précisément les angles avant et arrière lors de vos premières sorties. Testez des positions variées jusqu’à trouver le sweet spot offrant stabilité et fluidité.

Optimisez aussi largeur et position longitudinale de vos fixations en fonction des caractéristiques de votre planche. Un montage personnalisé augmentera sensations et performance sur la neige.

Et enfin, vérifiez régulièrement le serrage correct de vos fixations pour votre sécurité à chaque session.

Des fixations parfaitement ajustées vous garantissent plus d’équilibre et de contrôle pour réaliser figures et enchaînements au top ! Alors suivez nos conseils, trouvez votre position idéale, et amusez-vous sur les pistes !

N’hésitez pas à commenter cet article pour partager vos astuces de réglages et bons plans fixation !

Foire aux questions

1-Dois-je choisir des fixations souples ou rigides ?

–> Pour un débutant ou un rider occasionnel, mieux vaut des fixations souples qui pardonnent plus d’erreurs. Pour les bons riders qui recherchent la performance, des fixations plus rigides optimiseront le contrôle et la transmission des mouvements à la planche.

2-Comment savoir si j’ai assez serré mes fixations ?

–> Utilisez la clé de serrage adaptée au couple recommandé par le fabricant (2 à 5Nm). Faites ensuite des tests de torsion de la planche avec votre main et votre pied pour vous assurer de la bonne tenue.

3- À quelle fréquence faut-il régler ses fixations ?

–> Au début, ajustez vos fixations à chaque session jusqu’à trouver le réglage optimal pour vous. Ensuite, vérifiez et réajustez à chaque changement de planche ou une fois par saison environ.

4- Quels risques avec des fixations trop lâches ?

–> Des fixations lâches peuvent provoquer des déchaussages en plein saut ou dans les bosses, avec des risques importants de blessures. Un mauvais serrage abîme aussi prématurément votre matériel.

Laisser un commentaire